CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

USA: Joseph Kony cité devant le Sénat américain

Par source: AFP - 26/04/2012

Cela se passe à travers, le témoignage du jeune héros du film Kony 2012, contre la LRA qui sévit en Centrafrique

 

Le jeune héros du film Kony 2012, dont le succès sur internet a contribué à attirer l'attention sur le chef en fuite de l'Armée de résistance du seigneur (LRA) Joseph Kony, a témoigné au Sénat américain contre les rebelles qui l'ont enlevé. Etant né pendant la guerre, j'ai souffert énormément, a dit Jacob Acaye devant les sénateurs de la commission des Affaires étrangères. Le jeune homme, aujourd'hui âgé de 21 ans, est le personnage principal du film de 30 minutes diffusé le mois dernier sur internet. Encore adolescent à l'époque du tournage, il suit aujourd'hui des études pour devenir avocat. Le film Kony 2012, diffusé par l'ONG américaine Invisible Children, a été vu près de 100 millions de fois sur internet. Cette vidéo a fait connaître les méfaits de Joseph Kony, inculpé de viol, mutilations, meurtres et recrutement d'enfants par la Cour pénale internationale (CPI). Mais des voix se sont élevées pour dénoncer le film comme trop simpliste car Kony, affaibli, est déjà recherché par la CPI.

 


© wvoutpost.com
Le film est diffusé sur l'internet
Devant les élus, Jacob Acaye a raconté son enlèvement à l'âge de 12 ans, l'exécution de son frère sous ses yeux, son évasion après avoir gagné la confiance de ses ravisseurs et sa rencontre avec l'équipe de documentaristes de Kony 2012. Nous essayons d'oublier ce que nous avons vécu, mais cela devient dur lorsque nous nous réveillons et que nous entendons que des gens sont encore enlevés au Congo, a-t-il dit en déplorant que la rébellion se soit déplacée dans les pays voisins de l'Ouganda, comme la République démocratique du Congo, la République centrafricaine et le Soudan du Sud. A ses côtés, Jolly Okot, directrice pour Invisible Children en Ouganda, a aussi raconté sa jeunesse perdue à cause de la LRA. J'ai été torturée et violée régulièrement, a-t-elle témoigné, avant de préciser qu'elle avait perdu plusieurs membres de sa famille tués par les rebelles.

 

<div align="centre"><iframe width="560" height="315" src="http://www.youtube.com/embed/LB3_8bvwarI" frameborder="0" allowfullscreen></iframe></div>

 

Parallèlement, des sénateurs des deux partis travaillent à un projet de loi pour renforcer le système de récompenses du département d'Etat américain destiné à encourager les informateurs sur le terrain à communiquer toute information qui mènerait à la capture de Joseph Kony ou celles d'autres membres de la LRA. L'audition au Sénat intervient au lendemain de l'annonce par le président Barack Obama qu'il allait prolonger la mission des membres des forces spéciales américaines envoyées dans la région en 2011 pour aider à la traque de Joseph Kony. Nous pensons que les conseillers de l'armée américaine ont établi de bonnes bases et effectué des progrès, a dit Amanda Dory, une responsable du ministère de la Défense américain au cours de l'audition. Les Etats-Unis travaillent aussi en coopération avec la République Centrafricaine pour découvrir où Joseph Kony pourrait se cacher, selon l'ONU. La LRA sème la terreur en Afrique de l'Est depuis environ 26 ans.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués