SOCIéTé  |    

Centrafrique : Le manioc représente 70% de la production vivrière en RCA

Par rjdh - 06/04/2018

Le manioc représente environ 70% de la culture vivrière et 40% de terres cultivables en Centrafrique.

 

Cette statistique a été rendue publique ce jeudi 5 avril à la représentation de la FAO à Bangui par la directrice de la sécurité alimentaire au ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, Martine Fatimé.

La culture de manioc constitue le socle de l’alimentation de base et de l’économie de la population centrafricaine. La consommation de cette denrée est estimée à 700 000 tonnes par an. Elle est secondée par la culture de l’igname estimée à environ 450 000 tonnes de consommation annuelle.

La présidente de la Plateforme Multi Acteurs de la Chaine des Valeurs Manioc en Zone CEMAC (PMA-CV-Manioc-CEMAC), Augustine Yassiolo, a relevé pendant la rencontre des membres de cette plateforme que le manioc représente environ 70% de la production vivrière en Centrafrique, «le manioc est l’aliment de base dans la sous-région dont la Centrafrique. L’espace cultivé pour le manioc représente environ 40% des terres cultivées», a indiqué la présidente.

Elle a ajouté que cette denrée alimentaire a des potentialités qu’il faut exploiter, «le manioc est consommé depuis les feuilles jusqu’aux tubercules. L’amidon que contient le manioc revêt une importance capitale dans le commerce international. Cette substance permet à la République Centrafricaine d’entrer en compétition sur le marché mondial en termes de production de l’amidon», a-t-elle fait savoir.

La directrice de la sécurité alimentaire au ministère de l’agriculture et du développement rural, Martine Fatimé, a relevé que « la culture de cette denrée alimentaire rencontre des difficultés d’ordre technique de par le manque d’intrants, et de son caractère rudimentaire, culture qui se pratique à la main sans l’appui de machines agricoles», a expliqué la directrice.

Le manioc a des potentialités qui permettraient à la République Centrafricaine d’entrer en compétition sur le plan mondial à cause de l’amidon qu’il génère, c’est ce qui ressort de l’atelier de restitution organisé par la Plateforme Multi Acteurs de la Chaine des Valeurs Manioc en Zone CEMAC en partenariat avec la FAO

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués