SOCIéTé  |    

Les FACA et les casques bleus marocains de la Minusca libèrent 15 otages de la LRA près d’Obo

Par rjdh - 02/04/2018

Au moins 15 personnes kidnappées par les présumés éléments de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony près de la ville d’Obo,

 

Au moins 15 personnes kidnappées par les présumés éléments de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony près de la ville d’Obo, à l’Est de la Centrafrique ont été libérées après un échange des tirs entre les assaillants et les forces conjointes FACA et casques bleus marocains de la Minusca, ce 1er avril 2018. L’information est confirmée au RJDH par des sources militaires.

C’est ce 1er avril aux environs de 4h du matin qu’au village Koubou, situé à 10 Km d’Obo sur l’axe Bambouti, la population civile a été attaquée par des hommes armés assimilés à la LRA. Alertées, les forces conjointes FACA/casques bleus marocains ont fait une intervention robuste pour libérer 15 otages sous des tirs nourris. Les assaillants ont pris fuite dans la brousse.

Selon les témoignages d’un homme qui a pu s’échapper au moment de l’attaque, ces assaillants ont envahi le village aux environs de 4h du matin, « ils étaient au moins une trentaine ; l’on a identifié parmi eux huit (8) personnes en uniforme, armés de Ak 47 et les autres en tenue civile et sans armes. Les femmes et les enfants faisaient partie du ce groupe. Il a précisé que deux sujets peuhls ont été aussi identifiés parmi les agresseurs, mais ils n’avaient que de bâtons en main », a rapporté une source militaire.

« Au moment où cet homme s’est échappé, les assaillants étaient encore en action dans le village en pillant des vivres et prenaient personnes en otage. C’est suite à son alerte qu’une mission a été dépêchée pour libérer les otages», a expliqué au RJDH cette source.

Selon les informations du RJDH, le bureau de la Minusca-Obo compte organiser une mission conjointe dans ladite localité afin d’évaluer la situation de la protection de la population civile, les dégâts et d’enquêter sur les cas des violations des droits de l’homme perpétrées par ces assaillants.

La LRA reste une menace pour la population de l’Est de la Centrafrique.

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués